Comment réussir sa transition vers la norme iso 17025 version 2017 ?

Les normes et contrôles de qualité et de gestion évoluent régulièrement. La norme ISO 17025 a une nouvelle version, la 2017. Pour faciliter votre accréditation, rappelons en quoi consiste une accréditation et découvrez quelles sont les nouveautés de la norme iso 17025.

En tant que laboratoire d’essai et d’étalonnage, vous connaissez la nécessité de démontrer votre compétence à suivre des méthodes d’essai ou d’étalonnage et le rôle du COFRAC, Comité Français d’Accréditation, en France, seul organisme habilité à délivrer des accréditations. Pour rappel, le COFRAC évalue la compétence et l’impartialité des laboratoires et des organismes de certifications et d’inspection.

Le point sur l’accréditation

Qu’est-ce qu’une accréditation

Selon le COFRAC, « Accréditer, c’est attester les compétences d’un organisme de contrôle, quel que soit le domaine dans lequel il intervient. » En clair, c’est le contrôle des contrôles. L’accréditation est donc un outil nécessaire pour les laboratoires d’essai et d’étalonnage.

Grâce à l’accréditation, régulateurs, acheteurs et salariés ont la certitude que les produits et services mis sur le marché ont suivi de nombreuses vérifications selon des méthodes répondant aux exigences de l’accréditation.

Cette attestation délivrée par un organisme externe apporte une reconnaissance officielle des compétences du laboratoire accrédité pour ses activités.

Les avantages de l’accréditation

Faire accréditer son laboratoire permet de donner confiance à ses partenaires, clients et fournisseurs. Le bon respect de la chaîne d’approvisionnement est ainsi prouvé.

L’accréditation via la norme ISO 17025 implique des règles suivies par les laboratoires d’essais ou d’étalonnage du monde entier. Que votre laboratoire soit en France et vos clients dans un autre pays ne pose aucun problème, ils ont la certitude que vos échantillonnages, essais et étalonnages sont faits selon les règles approuvées dans leur pays également grâce à la reconnaissance multilatérale des organismes d’accréditation comme le COFRAC par ILAC (International Laboratory Accreditation Cooperation).

L’accréditation ISO 17025 prouve la compétence d’un laboratoire à produire des données et des résultats valides.

Ce qu’il faut retenir :

Avec l’accréditation ISO 17025, vous pouvez ainsi…

  • Améliorer votre réputation
  • Générer de nouvelles relations d’affaires
  • Obtenir un avantage concurrentiel
  • Augmenter l’efficacité des laboratoires
  • Accéder à plus de contrats d’essais et d’étalonnages
  • Intégrer des compétences qui améliorent les processus de travail
  • Offrir des essais et des résultats des laboratoires plus fiables et plus efficaces
  • Gagner la fiabilité du client

Zoom sur : Les différences entre certification ISO 9001 et accréditation ISO 17025

Si les deux approches (accréditation et certification) sont complémentaires, les objectifs ne sont pas les mêmes.

La norme ISO 9001 est applicable à tout type d’organisme contrairement à l’ISO 17025 qui concerne uniquement les laboratoires et dont les exigences sont plus ciblées. Cette dernière comprend une partie « exigences techniques » qui permet de faire reconnaître la validité d’analyses, d’essais ou de résultats de laboratoire.

La norme ISO 9001 n’est pas incluse dans l’ISO 17025 bien qu’une grande partie de la section management de cette dernière reprenne la norme ISO 9001.

Les nouvelles exigences de la version 2017 de la norme NF EN ISO CEI 17025

Les évaluations de transition de la norme NF EN ISO/IEC 17025 selon la version 2017 sont en cours de réalisation jusqu’en mai 2020. Les exigences générales concernant les compétences des laboratoires d’étalonnages et d’essais ont été mises à niveau en novembre 2017. Plusieurs changements et évolutions sont apparus par rapport à la version de 2005.

 

Voici un aperçu des principales nouveautés dans la version 2017 de la norme NF EN ISO / CEI 17025 :

  • La gestion de l’impartialité par une analyse de risque,
  • Des précisions concernant la confidentialité,
  • Un renforcement de l’évaluation des prestataires externes incluant les sous-traitant,
  • Un processus de traitement des réclamations plus impartial,
  • Des exigences concernant la présentation du rapport et les conditions de rendu de déclaration de conformité et d’avis/interprétation,
  • Tenir compte des risques et opportunités liés aux activités du laboratoire.

Dans l’ensemble, cette nouvelle version allège les exigences prescriptives mais renforce les exigences de performances.

Pratique :

Voici des outils qui pourraient vous aider à répondre aux exigences générales de la norme ISO 17025 :

  • une matrice d’analyse de risques à mettre à jour lors de chaque changement et/ou lors de la revue de direction (afin de garantir l’impartialité),
  • une charte déontologique signée par chaque personne partie prenante,
  • l’intégration des clauses de confidentialité dans les CGV du laboratoire, tel un engagement pris envers les clients.

3 questions à Mathilde AUGEREAU, Consultante auprès de CQS et auditrice pour l’accréditation des laboratoires d’essais.

Quels conseils donneriez-vous aux laboratoires pour préparer leur transition vers la nouvelle version de la norme NF EN ISO/CEI 17025 ?

“ Les laboratoires doivent, à minima, réaliser une formation qui présente les nouvelles exigences de la norme ISO 17025. Mais il faut inclure dans le contenu les exigences du LAB REF 02 qui précise la position du COFRAC. Des écarts en évaluation proviennent souvent de cette lacune.

Les laboratoires peuvent également faire appel à une structure de conseil afin d’identifier les nouveautés à mettre en place par un diagnostic voire un accompagnement dans cette démarche.

Enfin, certains laboratoires pourront choisir de réaliser seulement un audit de préparation.

Cela dépend du degré de maturité du système de management de la qualité du laboratoire.”

Quels sont les bénéfices apportés aux laboratoires par cette nouvelle version de norme?

“ Cette nouvelle version allège les exigences de moyens pour introduire davantage d’exigences de performances et de résultats. Cependant, les laboratoires ne vont pas supprimer de nombreuses dispositions, comme celle concernant la formation par exemple, au prétexte que ce n’est plus obligatoire. A terme, les systèmes qualité vont s’alléger pour ne retenir que des dispositions pertinentes.

Par ailleurs, le leadership représenté par la direction doit être plus impliqué dans la démarche, voire être moteur pour l’amélioration continue.

Enfin, l’approche par l’analyse de risques a le mérite de faire réfléchir le laboratoire sur son niveau de maîtrise des essais ou des analyses pratiqués.”

Quelles sont les difficultés rencontrées par les laboratoires dans la mise en place de cette nouvelle version de la norme ISO 17025 ?

“Justement, le degré d’implication de la direction est variable et parfois insuffisant.
Aujourd’hui, en général, les laboratoires ont assez bien identifié les actions à mettre en place pour se conformer aux nouvelles exigences. Mais les laboratoires qui ne fonctionnent pas sous processus rencontreront des difficultés à faire vivre l’amélioration continue. Leur système de management de la qualité risque de rester trop « vertical » et l’implication de tous les acteurs associés insuffisante alors que c’est justement la clé du fonctionnement optimal d’un système de management de la qualité !”

6 conseils pour réussir sa transition vers la norme NF EN ISO/IEC 17025

  • Suivre une formation à la nouvelle version de l’ISO 17025
  • Réaliser un diagnostic
  • Etablir un plan de transition
  • Prévoir les ressources nécessaires à la transition
  • Appliquer ce plan de transition
  • Réaliser un audit de préparation à la transition sur la norme ISO 17025:2017

Pour vous aider dans vos démarches de certification / labellisation et d’accréditation et assurer votre réussite, demandez conseil à un cabinet spécialisé.